• CONSEILS POUR TRADUIRE 

    CONSEILS POUR ABORDER UN TEXTE

    Il n'y a pas de secret pour être bon en traduction. Il faut lire régulièrement dans les deux langues et faire des traductions le plus souvent possible. Cela implique aussi de bien connaître sa propre langue.

    Face à une tâche, il convient de faire une bonne lecture analytique du texte (du genre explication de texte). C'est-à-dire qu'il faut lire le texte plusieurs fois, en prêtant attention à tous les éléments d'importance. Commencez donc par apprendre un lire un texte.

     

    Lisez immédiatement le titre et la source :

    • Le titre peut être un condensé du sujet (c'est souvent le cas dans la presse).
    • Attention à certains titres contenant un jeu de mots, une tonalité particulière ou un effet de style (l'allitération est très courant dans les titres de presse de la langue anglaise) qu'il faudra essayer de rendre.
    • La source (par ex. nom du magazine, date de l'article) nous donne aussi des renseignements sur le public ciblé et l'esprit de l'époque dans laquelle le texte a été écrit.
    • A qui ce texte est-il destiné (genre de lecteurs -- grand public, scientifiques, etc.) ? Le vocabulaire va dépendre de cette donnée.

    Comprenez le sens global de l'histoire.

    • Que raconte le texte ?
    • Le narrateur est-il neutre ou prend-il position (en usant par exemple de tournures ironiques) ?
    • Le texte a-t-il un ton sérieux ou humoristique ?
    • Y a-t-il des changements de point de vue ? (cf. ci-dessous : style utilisés).

    Tous ces aspects ont leur importance.

    Etudiez la manière dont le texte est construit. Comment l'auteur s'y est-il pris pour construire son histoire ?

    • Combien y a-t-il de paragraphes et représentent-ils des parties logiques ?
    • Quels sont les temps utilisés ? Repérez le temps principal du récit et les autres temps (un changement pouvant être un retour en arrière ou une anticipation)
    • Combien y a-t-il de personnages ?
    • Quels sont les styles utilisés (narratif, direct, indirect, indirect libre, etc.) ?
    • Quel est le niveau de langue utilisé (langue formelle, usuelle, familière, etc.) ? Il faut le rendre lui aussi.

    Repérez les termes difficiles ou tournures particulières.

    • Analysez leur sens dans le contexte.
    • Si vous ne possédez pas une traduction immédiate, sachez travaillez sur la langue en cherchant les synonymes.
    • Que dirait-on, dans un contexte similaire, dans la langue d'arrivée ?

     

    Une fois tous ces repérages effectués, vous pouvez aborder la tâche en soignant votre style.